Les lectures de deume

01 avril 2012

Ce n'est qu'un au revoir ...

Ou un adieu. Deux ans sans rien poster par ici, faut le faire quand même ... Bon faut dire que je n'ai plus autant de temps, ni le courage de faire une chronique à chaque livre lu. Donc j'arrête. Au grand désespoir de ma soeur. Je continue bien sûr de lire, et de me promener de blog en blog. Je vous souhaite en tout cas pleins de bonnes choses, et peut être à bientôt dans les commentaires d'autres blogs :)

Posté par deume à 19:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]


24 janvier 2010

Best of 2009

Histoire de ne pas laisser mon blog trop à l'abandon (ou comment tenter de tenir une bonne résolution !), je me suis dis pourquoi ne pas faire un petit billet sur les livres qui m'ont plus en 2009. Je pourrais faire les choses biens, et mettre une image de couverture pour chaque livre. Mais non ! J'en mettrai une juste pour celui que j'ai préféré entre tous.
Je vous livre mes coups de coeur dans le désordre. Un classement serait trop difficile à faire ! Quant à mon préféré, même s'il a été quand même un peu difficile à choisir, vous le trouverez à la fin de ce billet.

Perte et fracas, de Jonathan Tropper
Happy birthday grand-mère, de valérie Saubade
Le Montespan, de Jean Teulé
Jours d'orage, de Kressmann Taylor
Mange, prie, aime, de Elizabeth Gilbert
Birdman, de Mo Hayder
Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses, de Leslie Plée
Enquête dans le brouillard, de Elizabeth George
La ferme du crime, de Andrea Maria Schenkel
Mémoires mortes, de Patricia Cornwell
Les petites soeurs, de Valérie Saubade
Maudit karma, de David Safier
Le mec de la tombe d'à côté, de Katarina Mazetti
Le livre de Joe, de Jonathan Tropper
La Princesse des glaces, de Camilla Läckberg
La petite fille de Monsieur Linh, de Philippe Claudel
44 Scotland Street, de Alexander McCall Smith

esme

J'espère en tout cas avoir l'occasion de lire autant de bonnes histoires cette année, et pouvoir vous en faire part plus régulièrement qu'en 2009 !

Posté par deume à 17:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]

04 janvier 2010

Bonne année 2010 !

J'espère que vous avez tous passé de bonnes fêtes de fin d'année. Que le père noël vous a gâté, de livres et d'autres présents. Chez moi il est passé le 23 décembre, avec comme cadeau le plus beau des petits garçons ! Raphaël est arrivé et nous comble déjà de joie, même si par moment on se sent un peu dépassé (c'est qu'être parents, ça ne s'apprend pas en 2 secondes !) Le temps de trouver une bonne organisation, de me reposer un peu aussi, et je devrais revenir assez vite par ici (du moins je l'espère). Entre 2 biberons ça devrait pouvoir se faire !
Je vous souhaite en tout cas une très bonne année 2010. Qu'elle vous apporte ce que vous désirez, à vous et à vos proches !

Posté par deume à 20:30 - Commentaires [6] - Permalien [#]

15 décembre 2009

Chaîne de l'amitié

J'ai été gentiment taguée par Daniel avec cette chaîne de l'amitié. Je le remercie d'ailleurs. Comme je lui ai dis, ça fait plaisir de voir que quelqu'un garde un œil sur ce qu'on fait. Même si je me fait discrète et (trop) absente.
Donc merci à toi Daniel ! (oui, osons le tutoiement !)
Et donc le but de ce tag est de faire apparaître le logo correspondant et de nommer 7 personnes (avec un lien vers leur blog). Je me contenterai de la première partie, le logo. Je ne connais pas encore suffisamment de blogueuses et blogueurs pour cela ... Je pourrai tout aussi bien en profiter justement pour faire un peu mieux connaissance avec eux, mais ma timidité m'en empêche (oui, même sur le net ...)
Ceci dit, si vous passez par là, que vous avez un blog, et que vous n'avez pas encore été tagué par cette chaîne de l'amitié, n'hésitez pas à la continuer !
Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée.

Tag_de_l_amiti_

Posté par deume à 21:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 décembre 2009

Du nouveau dans ma bibliothèque !

Par "nouveau" je n'entend pas forcément "dernièrement sorti". Que ça soit en poche ou non. Du vieux ou du plus récent. C'est juste nouveau pour ma bibliothèque !
J'ai donc acheté :


Ça fait beaucoup quand on y pense ... Mais c'est bien connu que quand on aime, on ne compte pas ! (tant que le porte-monnaie peut suivre, bien évidemment). Je ne sais pas en tout cas quand est ce que je vais lire tout ça, mais j'ai hâte !! Et puis il me reste encore un peu de temps avant que mon bébé arrive. Ensuite il suffira de s'organiser ...
Je vous dirai de toute façon, au fur et à mesure ce que j'en aurai pensé de tout ça.
Alors à bientôt sur vos écrans !

Posté par deume à 21:44 - Commentaires [3] - Permalien [#]


25 novembre 2009

Ne tuez pas la mère porteuse

P1030655Quatrième de couverture :
Jamie croyait résoudre tous ses problèmes en acceptant de devenir mère porteuse. Elle pourrait enfin rembourses ses dettes et financer ses études, tout en apportant le bonheur à un couple sans enfant, celui d'Amanda Hartmann, l'évangéliste charismatique à la tête de la plus importante organisation religieuse des États-Unis.
Amanda persuade Jamie de s'installer, le temps de sa grossesse, dans son immense ranch texan isolé. Sur place, quasiment prisonnière, la jeune femme comprend que, derrière les apparences, la famille Hartmann cache de graves secrets. Et qu'après la naissance, Amanda et son frère ont bien l'intention de se débarrasser d'elle. Définitivement. Désormais, Jamie n'a qu'une issue : échapper à la horde de tueurs lâchée sur elle et son bébé ...


Jamie a tout pour plaire et être heureuse. Elle est jeune, belle, grande, mince, sportive et intelligente. Seulement voilà, c'est pas de bol pour elle, non seulement elle est orpheline, mais en plus elle est fauchée comme les blés ! Pourquoi ? Parce que sa vilaine demi-soeur a tout pris l'argent des parents décédés, en laissant Jamie à la grand-mère qui n'était pas bien riche et qui a fait comme elle a pu pour l'élever, dans la bonté, la générosité, et l'amour. Mais encore une fois, le sort va s'acharner contre elle. Elle va découvrir que sa grand-mère a accumulé les dettes sans lui en parler pour ne pas la perturber pendant ses études. Elle va donc se retrouver encore plus fauchée, et en plus sans famille (sa grand-mère étant loin d'être éternelle, et sa demi-soeur n'en a bien sûr rien à fiche d'elle).
C'est tout ça qui va donc la pousser à accepter ce "boulot" de mère porteuse. Une tonne d'argent, des gens aimants et souriants et prêchant la bonne parole, logée blanchie et nourrie ... D'un coup tout devient parfait dans le meilleur des mondes. Elle aurait quand même dû se douter que ça allait forcément clocher quelque part ... Elle se retrouve donc dans une prison dorée où petit à petit elle découvre les secrets de cette famille qui parait pourtant blanche comme neige aux yeux de tous. Comprenant tout ce qui se passe et ce qu'il va advenir d'elle une fois le bébé né, elle réussit à s'enfuir du ranch (elle doit être la fille de McGyver c'est certain !). Elle va ainsi être poursuivie par les méchants qui veulent récupérer le bébé et la réduire au silence. Pour s'en sortir, elle fait appel à un vieil ami, le petit-fils des voisins de sa grand-mère, dont elle a toujours été follement amoureuse. Et il se trouve qu'en plus, il a fait de brillantes études de droit. Seulement c'est pas d'bol, il est à l'autre bout du monde sur un bateau ...
Mais comment va-t-elle s'en sortir alors ? Je ne vais quand même pas vous raconter tout le bouquin ! Ceci dit, je pense que vous pouvez facilement le deviner. C'est d'ailleurs ce que l'on fait au fur et à mesure de la lecture. On devine ce qu'il va se passer, comment ça va se finir. Et c'est bien dommage. Le thème me plaisait bien pourtant. Le style de l'auteur était facile à lire aussi, et les personnages attachants. Bien que je regrette que le personnage de l'assistante de l'avocat ne soit pas plus approfondi. Je l'aurai bien vu s'impliquer davantage dans toute cette histoire. Mais non. Cela m'a quelque peu déçue ... Je ne regrette pas pour autant d'avoir lu ce roman, mais il manque le petit quelque chose qui aurait pu faire la différence. Et en plus de ça, j'avoue que le côté Amérique puritaine, catholique à fond les bananes, avec un groupe religieux qui contrôle tout le pays en contrôlant le président, et la semi stupéfaction des personnages quand ils se rendent vraiment compte que "tout le monde il est beau tout le monde il est gentil" ça n'existe pas, m'agace quelque peu ...
Bref, tout ça pour dire que je ne saurai vous le conseiller, ni vous le déconseiller. C'est à vous de voir. Mais ne vous attendez pas au polar du siècle.


Image : Ne tuez pas la mère porteuse, de Judith Henry-Wall, 2009, Ed. France Loisirs

Posté par deume à 11:38 - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 novembre 2009

Maudit karma

maudit_karmaQuatrième de couverture :
Animatrice TV, Kim est au sommet de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l'au-delà, elle apprend qu'elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karma au cours de son existence : mauvaise mère, épouse adultère, harpie en escarpins. Pour sa punition, elle se réincarne en fourmi. Le pire reste à venir : de ses minuscules yeux d'insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit vite remonter l'échelle des réincarnations. Mais, de fourmi à bipède, la route est longue ...



Ce livre est un vrai régal ! J'en avais beaucoup entendu parler, et le jour où j'ai vu qu'on allait l'avoir au boulot, j'ai pas hésité à me le prendre ! Et ce fut un vrai plaisir de le lire. Kim, qui a donc tout pour être heureuse dans la vie, va mourir d'une façon assez grotesque il faut bien le dire. Et c'est suite à cette météorite qu'elle se prend en pleine figure que vont commencer ses péripéties. Sur son chemin, elle va rencontrer un célèbre personnage historique qui va l'aider au fil des réincarnations à tenter d'atteindre son but (J'ai d'ailleurs été un peu surprise de voir cette personne ici. Mais pourquoi pas en fait ! Et c'est même assez drôle de le voir évoluer à notre époque.) A eux deux, ils vont donc tout tenter pour retrouver la famille de Kim. Et c'est à travers ses yeux de fourmis, de cochon d'inde ou même de vache, que Kim va se rendre compte à quel point elle a négligé sa famille quand elle était encore humaine, et à quel point son mari et sa fille l'aimaient. Bien évidemment, la fin est quelque peu téléphonée. Mais est-ce bien grave ?!

Ce roman qui est à la fois drôle léger et émouvant vous fera passer un très bon moment et vous laissera un agréable souvenir.

N'hésitez pas, si ce n'est déjà fait, à jeter un oeil à l'avis de Miss Alfie, Clarabel, Sandra et Catherine.

Image : Maudit karma, de David Safier, 2009 - Ed. France Loisirs, coll. Piment

Posté par deume à 17:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 novembre 2009

Tagazok !

Comme on dit, mieux vaut tard que jamais ! Me voici donc de retour après 9 mois d'absence ! Ce qui correspond à l'élaboration d'un bébé vous allez me dire. Eh bien oui et non. Il y a bien un bébé en route dans mon bidon, mais il doit attendre encore un mois avant de se montrer ! Bref, tout ça pour dire que ce bébé que je couve bien tranquillement à la maison n'est en aucune sorte la raison de mon absence durant ces 9 mois. Ce qu'il s'est passé c'est que j'ai simplement été démotivée, aussi bien par écrire quelque chose ici (déjà qu'à la base, l'écriture n'est vraiment pas mon fort), mais aussi bien par la lecture. Eh oui, je n'avais plus rien envie de lire (mais ça, ça n'a pas duré bien longtemps, peut-être un mois tout au plus).
Donc me revoilà ! Mais pour un retour en douceur, je vais commencé par répondre au fabuleux questionnaire de ma soeur qui m'a gentiment taguée pour que je revienne par ici. Donc merci à michou.

Petite précision, il faut répondre aux propositions par un seul mot.

Où est votre téléphone portable :canapé

Vos cheveux : blonds

Votre mère : loin

Votre père : loin

Nourriture préférée : savoyarde

Rêve de la nuit dernière : euh ...

Boisson préférée : eau

Dans quelle pièce êtes-vous : salon

Passe-temps :  lecture

Peur: couteaux (on ne se moque pas !)

Où étiez vous la nuit dernière : lit

Quelque chose que vous n'êtes pas : animal (parce que "je ne suis pas un animal ! Je suis un être humain")

Muffin: chocolat

Liste de cadeaux : bof

Là où vous avez grandi : Chambéry-le-Haut

Ce que vous portez : bébé

Vos animaux : aucun

Amis : important

Quelque chose que tu ne portes pas: pack de lait

Magasin préféré : librairie

Couleur préférée : rouge

La dernière fois que vous avez rit : aujourd'hui

Votre meilleur amie : Isa

Endroit où vous allez à plusieurs reprises : toilettes

Personne qui vous écrit régulièrement : Isa

Endroit préféré pour manger : le François Villon (excellent bouchon lyonnais)

Voilà ! En espérant que ça lui fera plaisir, et en espérant que mon prochain message sur ce blog ne sera pas dans 9 mois !

Posté par deume à 22:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 février 2009

L'Etrange disparition d'Esme Lennox

J'étais vraiment curieuse de lire ce livre quand il est arrivé dans la boutique (je travaille dans un endroit où on vend des livres, mais ce n'est pas une vraie librairie, et ce n'est pas la Fnac non plus). Du coup ben je l'ai acheté et je l'ai lu dans la foulée !

esme_lennoxQuatrième de couverture :
Lorsqu'elle reçoit une lettre d'un hôpital psychiatrique sur le point de fermer lui demandant de venir chercher sa grand - tante Esme, Iris n'imagine pas à quel point sa vie va être bouleversée. Pourquoi n'a - t - elle jamais entendu parler d'Esme, la soeur de sa grand - mère Kitty ? quelle tragédie a pu conduire cette femme de soixante - treize ans, qui semble pourtant saine d'esprit, a être internée pendant soixante ans ? Pour quelle raison Esme a - t - elle disparu de la mémoire familiale ? Et pourquoi Iris se reconnait - elle tant dans Esme ?
Peu à peu, de paroles confuses en pensées refoulées, vont ressurgir les terribles drames d'une vie volée ...

J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. L'histoire de cette famille est retracée à travers le regard de ces 3 femmes. Entre l'Inde et l'Ecosse, entre 1930 et nos jours. Petit à petit, on comprend, on devine comment Esme en est arrivée là, à être enfermée toute sa vie dans cet asile. Et pourquoi personne n'a entendu parler d'elle. C'est terrible quand on y pense ce qui lui est arrivé. Certes, c'est un roman. Mais quand on pense qu'à une certaine époque, les femmes étaient effectivement conduites à l'asile pour un oui ou pour un non, ça fait quand même froid dans le dos !

Vous trouverez d'autres avis (positifs) sur les blogs de Ys, de Florinette, chez Cathulu, chez Aifelle, sur le blog de Nanou, de Annie, chez Marie, Dasola et BelleSahi.

L'Etrange disparition d'Esme Lennox, de Maggie O'Farrell, 2008 - Ed. Belfond

Posté par deume à 21:56 - Commentaires [18] - Permalien [#]

19 janvier 2009

Au pays des macarons

Il y a de cela quelques années, je suis tombée amoureuse des macarons. Au chocolat, à la pistache, au café ... J'adorais (c'est toujours le cas d'ailleurs) les déguster avec une bonne tasse de thé. Je me suis même achetée un livre de recettes sur les macarons pour tenter de les faire moi - même. eh bien ce n'est pas si simple à faire ... Mais bon, je ne suis pas là pour vous parler de mes aventures culinaires !
Il se trouve qu'un jour, au détour d'un rayon pleins de livres, mon regard s'arrête sur un petit livre très coloré : Au pays des macarons de Clémence Boulouque. Bien évidemment, j'ai sauté dessus ! "C'est un livre fait pour toi ça" me dit mon cher et tendre lorsque je lui montrai ma nouvelle trouvaille.
Mais commençons d'abord par cette chère quatrième de couverture !

pays_macarons"Les recette de cuisine ressemblent un peu à une carte d'identité. Il y a là des traits qui se veulent précis mais sont finalement vagues, des renseignements qui décrivent la personne mais n'en disent rien, au fond. Qu'est - ce que cela signifie de s'appeler Boulouque, Clémence, née le 25 juin 1977 à Paris XVIIè, 1,75 mètre, adresse, signes particuliers : néant, yeux : verts ? Qu'est - ce que cela livre de quelqu'un ? Rien. Ou si peu. Signes particuliers : bêtement émotive, très désordonnée, tendance à la nostalgie, incapable de rentrer dans une cuisine dès qu'un produit carné l'y a précédée, adorait sa grand - mère qui était une si belle personne et faisait de si bons gâteaux, écrit un livre sur les macarons pour lui rendre hommage et sans doute pour bien d'autres raisons qu'elle ignore." A travers l'histoire du macaron, Clémence Boulouque renoue les fils et les affections de sa vie -- une mémoire sucrée et voyageuse. Elle est l'auteur de Mort d'un silence (prix Fénéon 2003) et de Sujets libres.

Quel délice ce petit livre ! (Je dis petit car il ne fais que 78 pages, mais comme on le sait tous, ce n'est pas la taille, ou le nombre de pages, qui compte). Clémence Boulouque nous présente ici l'histoire des macarons, à travers ses propres souvenirs, et en commençant par le commencement, l'amande à travers les Âges. Et puis c'est toute l'Histoire que l'on traverse à dos de macarons, avec notamment les plus grands noms des faiseurs de ces petites merveilles, comme Ladurée. C'est avec plaisir que l'on (re)découvre l'origine et l'histoire de ces petits gâteaux à la mode. Et c'est avec une grosse envie de manger un macaron que l'on termine ce livre.

Au pays des macarons, de Clémence Boulouque, 2005 - Ed. Mercure de France, coll. Le Petit Mercure.

Posté par deume à 16:03 - - Commentaires [7] - Permalien [#]